Tranchée des Bavarois   

 

Les tranchées allemandes étaient très organisées et solides: Ils utilisaient du béton, des plaques de tôle, des sacs de ciment ainsi que des poutrelles en acier. Dans les créneaux de tir, il y avait des plaques de blindage. Les soldats allemands creusaient des abris souterrains, des galeries dans lesquelles ils pouvaient se reposer, manger, s'abriter pendant les bombardements. Les tranchées étaient sinueuses car si elles étaient droites, un ennemi entré dedans aurait pu facilement tuer tous les défenseurs. Il y avait des guetteurs pour surveiller les ennemis et donner l'alerte s'ils attaquaient. Ils étaient installés sur des banquettes de tir ou derrière les chicanes. Les guetteurs avaient toujours leurs armes et les munitions à portée de mains dans des casiers protégés.

Les milliers d'obus, en explosant sur le sol, ont déformé le paysage en creusant des entonnoirs, des trous, des cratères... A la fin de la fin de la guerre, le paysage était désert, mais depuis la végétation a repris sa place.

Les tôles servaient aux soldats pour se protéger un peu.

Les Allemands préparaient des mètres et des mètres de fil de fer barbelé pour stopper les attaques, faire tomber les ennemis et ensuite les tuer.

Les fils barbelés servaient à stopper les attaques des soldats ennemis et à les empêcher de rentrer dans la tranchée. Les soldats s'accrochaient dans les fils et tombaient. Les ennemis profitaient de l'immobilité de leurs adversaires pour les tuer facilement.

Sur cette photo, nous voyons bien que la tranchée était sinueuse.

Ces Allemands sont en train de faire les banquettes de tir en bois pour fabriquer le coffrage en ciment et en pierre.

 "En haut de la colline courait une tranchée qui épousait la courbe. Cette tranchée bétonnée par endroits, renforcée par des abris souterrains, semblait indestructible... Le béton, ici, règne en maître. Ces constructions sont aussi neuves qu'au jour de leur construction... "

Les soldats ont fabriqué des banquettes de tir en pierre et en ciment pour tirer sur leurs adversaires tout en étant en sécurité. Les guetteurs surveillaient tout le temps le camp ennemi  à tour de rôle. Ils alertaient les soldats au repos en cas d'attaque.

 Les niches était placées à côté des tireurs. Elles servaient à ranger les grenades, les munitions. Ils mettaient de la toile de goudron pour éviter l'humidité. 

Les soldats allemands sont prêts à attaquer. Ils sont armés avec des mitrailleuses et des obus. On voit un soldat avec un obus dans la main. Les soldats envoyaient les photos à leur famille et mettaient des flèches pour indiquer leur position sur la photo.

Sur cette photo, prise dans une tranchée,  nous reconnaissons les Allemands grâce à leur casque à pointe. Ils ont l'air triste et sérieux. On voit un guetteur et d'autres soldats allemands. On reconnaît un infirmier au brassard à croix rouge qu'il porte. Il y a un abri souterrain, des arbres sans feuilles et une plaque de tôle.

C'est une photo de l'époque qui montre un soldat apparemment malheureux en train de se reposer contre un mur fait de sacs de sable. Il y a aussi des poutres en bois qui soutiennent d'autres sacs de sable. On voit un officier habillé autrement. La tranchée a l'air solide.

Les soldats sont dans une tranchée allemande. Au premier plan, on voit un infirmier. Des flèches montrent leurs prénoms. La tranchée était en pierre et le sol en bois pour éviter la boue.

Ces entrées mènent à des souterrains que les soldats ont creusés : des dortoirs, des cuisines, des postes de commandement, des réserves à munitions, des postes de secours. 


Entrée de tunnel qui mène au lieu de vie pour les soldats allemands.

Sur les inscriptions, on lit
BAY -Bavière  
P-pionnier
KOM-compagnie 

Banquette de tir pour deux guetteurs et une planque souterraine

 

Plaque de blindage dans un créneau de tir.

L'entrée de cet abri est décoré avec la croix allemande. On voit aussi qu'il a été fabriqué en 1914.
"W "est la première lettre du nom de l'empereur d'Allemagne Guillaume II(Willhem). 

Retour